Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays : United States

A propos

L' atelier :

J'ai créé mon atelier début 2015.

Je travaille de manière artisanale, au coeur du Pays Voironnais, en Rhône-Alpes aux portes du Massif de Chartreuse.

J'achète le cuir et la bouclerie. Je conçois les modèles que je fabrique, et je les distribue par internet et sur les marchés artisanaux.

Je couvre toutes les opérations de conception, patronage, découpe, lissage, abat-carrage, couture, collage, rivetage, teinture, cirage, lustrage .

La maroquinerie est un atelier de fabrication avec un point de vente ouvert seulement sur rendez-vous.

Qui suis-je? :

Diplômée ingénieur Arts & Métiers, après une trentaine d'années passées dans l'industrie j'ai transformé ma passion du cuir en métier et je me suis reconvertie dans l'artisanat .

J'ai complété mon expérience  par quelques formations :

  • théorique auprès du Centre Technique du Cuir à Lyon en particulier pour mieux connaitre "la matière cuir" et également sur "l'impact environnement en maroquinerie"
  • ainsi que pratique par stage auprès de Eric Deneken, artisan en métier d'art - sculpteur sur cuir.

La matière :

Le cuir utilise une matière première, la peau, qui est un sous-produit de l'élevage utilisé pour la consommation de viande.

La peau de l'animal est non comestible et sans l'art du tanneur elle resterait un déchet encombrant. Pour ne pas la gaspiller,  on la tanne pour la rendre imputrescible, on parle alors de "cuir".

Imputrescible=gage de durabilité. Ainsi en permettant de limiter la consommation , cela permet de limiter l'impact sur l'utilisation des ressources de la planète.

Les cuirs que j'utilise sont des cuirs de bovin, de chèvre ou de mouton (basanne). Ces animaux ne sont pas tués pour leur peau.

Je travaille  des cuirs rustiques obtenus par tannage végétal en particulier pour tous les ouvrages qui comporte un motif  martelé. Végétal parce que ce mode de tannage utilise des tanins obtenus à partir d'arbres et de végétaux tels que chataigner, quebracho, mimosa, tara.. , et donc  limite les  risques d'allergie .  Sur ces cuirs les coutures sont faites à la main, au point sellier.Les teintures utilisées respectent l'environnement (brou de noix, teintures à l'eau).La patine est donnée par de la cire d'abeille.Le cuir naturel brunira avec le temps.

Pour la maroquinerie, plus délicate, je travaille  des cuirs plus fins tannage au chrome ou synthétique, avec des coutures machines.

Le choix de l’un ou l’autre type de cuir est fonction des propriétés voulues et de l’utilisation.